Conférences 2022

VENDREDI 26.08.2022

}

19h45 - 22h00

Salle du Vieux-Moulin
1162 St-Prex
Suisse

CHF 35.-

Olivier Isler

Les plongées en recycleur et des mélanges gazeux tels qu’ils étaient fait a l’époque

Olivier ISLER est une légende dans son domaine, celui de la plongée souterraine. Il en fut un pionnier. La carrière exceptionnelle de l’habitant de Colombier-sur-Morges a été récompensée par le Trident d’or. Attribué par l’Académie internationale des sciences et techniques sous-marines, le «Nobel» de la mer est la plus prestigieuse distinction du monde aquatique qui a couronné autrefois le commandant Cousteau, l’apnéiste Jacques Mayol ou − un autre Vaudois − Jacques Piccard.

A 21 ans, alors étudiant en biologie, il passe son brevet de plongée dans le Léman. Dès 1973, il va s’enticher d’une nouvelle discipline, peut-être la plus exigeante, la plongée souterraine.​

Durant plus de vingt ans, il va aligner les performances, du tunnel de lave de Lanzarote à la Doux de Coly, ce mythique siphon de la Dordogne, l’un des plus longs du monde, où il parcourra 4300 mètres à l’aide d’un recycleur (RI 2000) conçu par lui-même et son ami Ronjat. Cette plongée de plus de seize heures (dont 5h42 au fond) en totale autonomie (c’est-à-dire sans bouteille de secours), seul, aux limites physiologiques, est un record encore inégalé. «Mettre au point de nouvelles techniques afin de pouvoir se maintenir sous l’eau le plus longtemps possible» fut sa quête du Graal.

Phil Short

La vie d’un plongeur, 3 décennies d’exploration et d’aventure sous l’eau et sous terre

Membre de la Royal Geographical Society (FRGS), membre de l’Explores Club, titulaire du prix NSS-CDS Sheck Exley 1000 Safe Cave Dives, CCR ITT, Cave IT et plongeur commercial. Responsable de la sécurité en plongée (DSO) et directeur des opérations de plongée pour de nombreux projets archéologiques dans le monde entier, de 200 avant J.-C. à la Seconde Guerre mondiale, sur des sites tels que l’épave d’Antikythera, le Mentor, le Gribshunden, le B-24 Tulsamerican et un B-17. Plongeur de recherche, de test et de développement pour divers fabricants de RCC. Conférencier public, auteur et éducateur dans diverses communautés de plongée. Plongeur depuis 33 ans, avec plus de 6500 plongées, plus de 7500 heures de vol, dont plus de 4000 heures de RCC.

SAMEDI 27.08.2022

}

19h45 - 22h00

Salle du Vieux-Moulin
1162 St-Prex
Suisse

CHF 35.-

Laurent Ballesta

Méditerranée, la face immergée des volcans

Laurent Ballesta est un photographe Français originaire de Montpellier, biologiste marin de formation. Il est l’auteur de 13 livres de photographie dédiés à la vie sous-marine. Il publie des portfolios dans de nombreux magazines de la presse Française et internationale. Il est photographe du National Geographic Magazine depuis 2011. Depuis 2000 il codirige la société Andromède Océanologie (étude, restauration et valorisation des écosystèmes marins).

Depuis 10 ans, il dirige les Expéditions Gombessa. Elles reposent sur trois valeurs emblématiques : un mystère scientifique à résoudre, un défi de plongée à relever et la promesse d’images inédites. Des premières photographies du cœlacanthe prises par un plongeur à 120m de fond, jusqu’aux chasses des 700 requins de Fakarava la nuit, en passant par les plongées les plus longues et les plus profondes d’Antarctique. En juillet 2019, il réalise une première mondiale en mariant avec succès les moyens empiriques de la plongée à saturation off-shore avec les techniques modernes de la plongée autonome. Ainsi, il passe 28 jours dans une Station Bathyale pour illustrer sans limite de temps, les écosystèmes entre – 60 et -140 mètres de Marseille à Monaco. Deux ans plus tard, Il reconduit l’expérience pendant 20 jours au large du Cap Corse pour percer les mystères des anneaux de corail.

Trois fois lauréat du Wildlife Photographer of the Year, décerné par le National Museum de Londres, il est le premier français à recevoir le Grand prix toutes catégories en 2021. A travers ses images, Laurent illustre le monde sous-marin avec un regard scientifique et artistique.

Alexis Chappuis

Unseen Expeditions, explorer l’inconnu

Alexis est un biologiste marin français, plongeur scientifique technique et photographe amateur. Il a mené diverses études d’écologie marine dans le monde entier au cours de sa carrière, accumulant des heures sur et sous la mer. Après avoir passé plus de 4 ans à vivre et à travailler en Indonésie pour une société de conseil en environnement, il a fondé en 2018 l’organisation à but non lucratif UNSEEN (“Underwater Scientific Exploration for Education”), basée en France. Il utilise aujourd’hui des recycleurs en circuit fermé pour l’exploration et l’étude d’écosystèmes sous-marins mal connus, notamment les écosystèmes coralliens mésophotiques (ECM), jusqu’à 120 mètres de profondeur.
Depuis son plus jeune âge, il s’intéresse fortement à la photographie, en particulier celle du monde naturel. Pendant ses études universitaires, il a commencé à s’intéresser de plus en plus à la photographie de la nature, en particulier des petites créatures terrestres telles que les invertébrés. Sa passion de toujours pour les océans et l’observation de la nouvelle génération d’aventuriers sous-marins comme Laurent Ballesta l’ont motivé à explorer et à photographier également le monde sous-marin. Quelques années après avoir obtenu un Master en écologie marine, il a finalement fait ses premiers pas dans la photographie sous-marine.