Expositions 2022

EXPOSANTS

VENDREDI

}

15h00 - 19h00

Salle du Vieux-Moulin
1162 St-Prex
Suisse

Entrées libres

SAMEDI

}

10h00 - 19h00

Salle du Vieux-Moulin
1162 St-Prex
Suisse

Entrées libres

PHOTOGRAPHES

VENDREDI

}

15h00 - 19h00

Salle du Vieux-Moulin
1162 St-Prex
Suisse

Entrées libres

SAMEDI

}

10h00 - 19h00

Salle du Vieux-Moulin
1162 St-Prex
Suisse

Entrées libres

Stella Del Curto

Depuis son enfance, Stella a toujours aimé être en contact avec l’eau et la mer, pendant les longs étés chauds passés dans les Abruzzes avec ses grands-parents. Elle a appris à nager et à faire de la plongée libre toute seule, et même si l’environnement sous-marin de l’Adriatique n’était composé que de sable et de quelques poissons et crabes minuscules, dans son imagination, elle était capable de les transformer en observations intéressantes, en rêvant qu’un jour elles se réaliseraient.
La photographie a pris une grande place dans sa vie en 2005, lorsqu’elle a acheté son premier appareil photo reflex numérique. Deux ans plus tard, en mars 2007, elle a commencé à faire de la plongée dans les eaux froides du lac Majeur. La fusion de ces deux grandes passions était une évolution naturelle, et elle a toujours travaillé dur pour devenir une meilleure plongeuse et photographe, affinant ses compétences et devenant instructeur de plongée.
Au fil des ans, elle s’est particulièrement intéressée à la prise de photos dans des environnements exigeants tels que les grottes, les épaves profondes ou les récifs/murs profonds. Elle aime partager sa passion et raconter des histoires à travers ses images, en rendant visibles à tous les créations étonnantes que notre Mère Nature a cachées sous l’eau et parfois même sous terre : c’est dans ce but qu’elle explore tous les endroits sous la surface : mer, grotte, rivière, lac… peu importe où, s’il y a de l’eau, Stella est là…

Stefan Panis

Stefan a effectué de nombreuses plongées sur des épaves en mer du Nord (cette année, il était présent lors de la découverte d’un navire vierge de la VOC datant de 1661, et ils font pression pour qu’un documentaire télévisé soit réalisé en 2022), dans la Manche, où il fait partie de l’équipe d’expédition qui a localisé et identifié de nombreuses épaves, et à l’étranger en Sardaigne, au Portugal et à Cuba, pour n’en citer que quelques-unes. Il a participé à différentes expéditions réussies à la recherche de nouvelles épaves, comme l’identification du « Josephine Willis » de 1852.
Depuis lors, Stefan a participé à de nombreuses plongées spéléologiques comme en Sardaigne, en France et en Espagne, et il est devenu un « spécialiste » de la recherche de nouveaux sites miniers belges, qu’il documente souvent avec des photos à couper le souffle !
Il est le leader du « Mine Exploration Team », une équipe dédiée qui fait de la recherche et de la documentation officielle sur les mines.

David Kocher

Passionné de photographie, il a très tôt emporté un petit appareil sous l’eau pour immortaliser les merveilles sous-marines découvertes.
Après de nombreuses déconvenues dans la qualité des images faites par les APN de l’époque, ce n’est qu’en 2012 qu’il investit pour un réflex, un caisson, des flash, et commence son apprentissage de la photo sous-marine pendant ses voyages.
Il ne se mettra plus sérieusement à la photographie sous-marine que fin 2017 avec la rencontre de celle qui deviendra son modèle, Anne Benoit, instructrice CMAS**/IANTD, plongeuse tec et avec la découverte des lacs de montagne, des gouilles ainsi que des étangs de Suisse et de leurs merveilles.

Gatien Cosendey

La volonté de Gatien de partager sa passion avec d’autres l’a amené à suivre un premier cours d’instructeur et, peu après, un appareil photo reflex numérique sous l’eau. Depuis lors, il n’a cessé d’affiner ses compétences en matière d’enseignement et de photographie : ce sont deux outils efficaces pour permettre aux gens de découvrir le merveilleux monde sous-marin.
On le voit souvent dans sa combinaison étanche jaune SF-Tech plonger dans les lacs et grottes suisses, et il aime plonger dans les grottes, mines et épaves à travers l’Europe.
Outre la plongée, Gatien est titulaire d’un master en physique et d’un doctorat en photonique de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne et travaille comme ingénieur optique dans le domaine de la réalité augmentée et mixte.